Mark Synnott

Alpine Climber

En 1993, fraîchement diplômé de l’Université de Middlebury, Mark Synnott n’a qu’une chose en tête : l’escalade. Ne sachant trop quelle voie emprunter, il trouve finalement un travail de charpentier, ce qui lui permet d’alterner librement entre la construction de maison et la grimpe.

Sa vie bascule toutefois en 1996, à la suite d’une ascension de 39 jours sur la face nord du Polar Sun Spire, une tour rocheuse de 1 432 mètres émergeant d’un fjord gelé sur l’île de Baffin, au Canada. Il dit alors adieu à son métier de charpentier pour partir à la conquête des plus hautes parois de la planète, décision qu’il ne regrettera jamais. Ses aventures le mènent au Pakistan, au Népal, en Inde, en Chine, au Tibet, à Oman, en Alaska, à Terre-Neuve, sur l’île de Baffin, au Groenland, en Islande, en Guyane, au Venezuela, en Patagonie, au Tchad, au Cameroun, à Bornéo et sur l’île Pitcairn, où il pratique l’escalade mixte et franchit le sommet de nombreuses falaises.

Mark maîtrise de plus l’escalade libre et apprécie l’ascension des grandes voies classiques, comme la redoutable « Stratosphere » dans le Black Canyon, au Colorado, ou la face est du mont Babel, dans les Rocheuses canadiennes. Il attaque des voies cotées 5.12 et 5.13 en escalade à vue ou en ascension après reconnaissance, grimpe à 20 reprises El Capitan, à Yosemite et, en 1997, réussit la deuxième ascension de la voie la plus difficile de ce mont mythique, la « Reticent Wall » (A5). À l’aise tant sur la glace que sur la roche, il escalade en hiver des voies d’exception aux États-Unis, au Canada, en France et en Norvège.

Adepte de ski également – notamment le ski de haute route – il fait une apparition dans le film Cold Fusion, de Warren Miller, en 2001, dans lequel on le voit à l’œuvre sur les monts Waddington et Combatant en Colombie-Britannique. Il a plus récemment effectué la première descente d’un couloir de 1 554 m sur le sommet le plus élevé de l’île de Baffin, le mont Odin.

Lorsqu’il n’est pas accroché à une paroi ou en train de dévaler une montagne, Mark travaille avec les équipes de recherche, de conception et de développement de The North Face et donne de nombreuses conférences sur sa vie d’aventurier. Auteur du livre Baffin Island: Climbing, Trekking and Skiing, il excelle comme photojournaliste indépendant et contribue à la rédaction du magazine Climbing. Ses articles et photographies paraissent dans de nombreuses publications aux États-Unis et à l’étranger, comme National Geographic Adventure, Men’s Journal, Outside, Rock & Ice, Skiing et New York Magazine. Il est également guide certifié par AMGA et propriétaire de Synnott Mountain Guides (www.synnottmountainguides.com), une école d’escalade située à Jackson, sa ville natale, dans le New Hampshire. Mark considère son mariage et ses trois enfants comme la plus belle de ses aventures. Il habite dans les White Mountains, au bout d’un chemin sans issue, avec sa famille et ses deux chiens.

Pour de plus amples renseignements sur les activités et programmes d’escalade de Mark, consultez le site www.newhampshireclimbing.com.