Kit DesLauriers

Alpine Climber,Skier

En octobre 2006, Kit DesLauriers écrit une page d’histoire en devenant la toute première personne à dévaler à ski les plus hauts sommets de chacun des sept continents, en plus d’être la première skieuse à descendre du point culminant de l’Everest.

Bien que la descente des Sept sommets constituait un objectif personnel – et que son règne de deux ans à titre de championne mondiale de la discipline du « freeskiing » l’a tenue passablement occupée –, l’ambition principale de Kit aura été de parfaire ses habiletés dans le but de skier n’importe quel relief sur la planète. Conséquemment, elle aura épinglé sur son tableau de chasse des premières en Sibérie, en Nouvelle-Zélande, en Alaska, en Argentine et même en Antarctique.

Si l’on considère son statut de première répondante en régions isolées et sa formation de niveau 3 – le plus avancé – en gestion d’avalanche, on comprend que l’aventurière éprouve un profond respect pour l’environnement alpin. À ceux qui pensent qu’elle est simplement une « droguée d’adrénaline », Kit répond que lorsqu’on est « véritablement amoureux de la montagne, c’est plutôt une question de gestion des risques ».

La petite famille DesLauriers réside au pied de la chaîne des Tetons dans le Wyoming. Mère dévouée auprès de ses deux jeunes filles Gracie et Tia, Kit tente de gérer le plus rigoureusement possible son horaire de vie, entre le temps passé en montagne et celui consacré aux enfants. À titre d’exemple, elle a récemment réussi à gravir puis skier en solo le Grand Teton entre une pratique de soccer en soirée – à titre d’entraîneuse – et le ramassage des enfants à l’école le lendemain après-midi. À sa manière, elle souhaite prêcher par l’exemple pour que sa progéniture découvre à son tour tout ce que la nature peut offrir, mais surtout qu’elle apprenne à être elle-même.

Lieu de résidence : Teton Village, État du Wyoming aux États-Unis (depuis 2000)

Surnoms : Kitski (« Kit », le diminutif de « Catharine », n’est plus vraiment un surnom). « Mama » fonctionne également.

Lieu de prédilection pour votre sport : monts Tetons

Produit The North Face préféré : Mon manteau Prism Optimus – le froid est parfois mordant à Jackson Hole.

Votre plus grand accomplissement : Première personne à skier les Sept sommets

Causes qui vous tiennent à cœur : La sauvegarde du Arctic National Wildlife Refuge en Alaska et la mission de l’organisme Keep Yellowstone Nuclear Free, dont elle est la présidente du conseil d’administration.

Plaisir coupable : Le vin rouge

Façon de vous détendre : Je me rends en montagne.

Vacances de rêve : Partir avec les enfants pour une tournée sauvage dans le Arctic Refuge

Nourriture préférée : Le gibier et les fruits et légumes locaux, apprêtés à toutes les sauces

Trois choses à savoir sur vous : J’ai élevé un louveteau d’à peine 14 jours – qui tenait alors dans la paume de ma main – et l’ai suivi jusqu’au terme de sa vie. Ce furent neuf années magiques qui m’ont appris à être moi-même, parce qu’un loup n’a d’autres choix que d’être un loup.

Règle de vie : Viser plus haut

Magazine préféré : National Geographic

Livre préféré : Thinking Body, Dancing Mind, de Chungliang Al Huang

Fait marquant dans l’histoire de votre sport : Première descente à ski du Grand Teton par Bill Briggs en 1971

Plus récente aventure : Ascension et descente en solo de la voie Ford-Stettner sur le Grand Teton, en juin 2013

Plus grande ambition : Accomplir quelque chose de significatif pour la préservation du Arctic Refuge

Source d’inspiration : Voir d’autres personnes repousser leurs limites

Comment vous préparez-vous pour une journée en pleine nature? : Je bois abondamment au moins 24 heures avant le départ.

Conseil particulier pour ne pas avoir de mauvaises surprises sur le terrain : Ne jamais oublier sa frontale

Destination voyage préférée : Arctic National Wildlife Refuge

Vos objectifs cette saison : Pour l’été et l’automne 2013, m’entraîner en compagnie d’un autre athlète alpin, grimper dans les montagnes de la Wind River, aller camper avec les enfants, finir la rédaction de mon livre. Site Web : www.kitdski.com

Ski de haute montagne

  • Juin 2013 : Descentes multiples – notamment en solo – dans le couloir Ford sur le Grand Teton (4 200 m), Wyoming
  • 2011 : Intronisation au Intermountain Ski Hall of Fame
  • Avril 2010 : Plusieurs premières descentes dans les montagnes du Arctic National Wildlife Refuge en Alaska – notamment au mont Isto, plus haut sommet de la chaîne des Brooks
  • Octobre 2006 : 1re personne à avoir skié les Sept sommets et première femme à descendre du sommet de l’Everest
  • Décembre 2005 : 1re descente intégrale du Glacier des Polonais, Aconcagua (6 962 m), Argentine
  • Décembre 2005 : 1re skieuse à descendre le massif Vinson (4 892 m), Antarctique
  • Juin 2005 : 1re skieuse à descendre la face nord du mont Elbrouz, plus haut sommet d’Europe (5 642 m), Russie
  • Mai 2004 : 1re Américaine – et 2e femme – à descendre le mont McKinley, plus haut sommet d’Amérique du Nord (6 194 m), Alaska
  • Novembre 2003 : 1re skieuse à descendre le mont Aspiring (3 033 m) et 1re personne à descendre le glacier Therma, Nouvelle-Zélande

Ski tout-terrain (freeskiing)

  • 2005 : championne du Freeskiing World Tour
  • 2005 : championne des États-Unis de ski tout-terrain (freeskiing)
  • 2004 : championne du Freeskiing World Tour

Visibilité dans les médias

  • Les exploits de Kit, incluant l’expédition réussie à l’Everest, ont fait la manchette dans le journal USA Today (Everest Crowning Glory of Seven Peak Dream), dans le bulletin matinal The Early Show de CBS Online (First Woman Skis Mount Everest) et au réseau ESPN (reportage Breaking Barriers: DesLauriers’ Descents from the Tops of the World).
  • Nommée dans la liste des 25 plus grands athlètes de l’année 2004 par le magazine Outside
  • Récipiendaire du prix Golden Crampon en 2007, décerné par le magazine Skiing
  • Profil de Kit présenté dans le livre Mountain Heroes – Portraits of Adventure de Huw Lewis-Jones, publié en 2012 chez Falcon Guides
  • Profil présenté dans le livre Rebel in a Dress – Adventurers de Sylvia Branzei, publié en 2011 chez Running Press